Port
Tige
Feuille
Sporange
Carte
Infos
Prêle fluviatile
Water horsetail
Equisetum fluviatile Linné
Équisétacées
Grande prêle des milieux humides de 60 à 150 cm de hauteur.
La tige se distingue par sa mollesse, due à la cavité centrale occupant les 4/5 de son diamètre. La section de la tige ressemble à une paille. Les tiges peuvent êtres ramifiées ou non.
Feuilles de la tige réunies en gaines à bases non renflées, terminées par une pointe libre noire. Gaines des rameaux courtes à 4, 5 ou 6 pointes libres.
Sporanges portés sur un épi ovale un peu conique, long de 2 cm, non surmonté par un capuchon. Cet épi est lui-même porté sur un long pédoncule

n.m. – Axe qui porte la fleur.

de 1 cm.
Répandue dans les milieux humides de tout l’est de l’Amérique du Nord, elle pousse au Québec jusqu’au 60e degré de latitude Nord. On la retrouve en eaux peu profondes, dans les étangs, les lacs et les ruisseaux, ainsi que dans les tourbières.
La tige contient peu de silice contrairement aux autres espèces. Cette caractéristique permet à quelques animaux de l’inclure dans leur menu. Les tiges ramifiées de la prêle fluviatile se distinguent de celles de la prêle des champs par la présence en leur sommet d’un épi. De plus, elles diffèrent de la prêle des marais par la section de la tige présentant une cavité centrale occupant presque tout son diamètre. Finalement, les tiges non ramifiées peuvent être distinguées de celles de la prêle d’hiver par les pointes plus allongées des feuilles de leurs gaines.