Port
Tige
Feuille
Sporange
Carte
Infos
Prêle d'hiver
Common scouring-rush
Equisetum hyemale Linné
Équisétacées
Prêle de 60 cm de hauteur, poussant en colonies denses ressemblant à des forêts de bambous miniatures. Ses tiges persistent l’hiver et dépassent parfois le couvert neigeux.
Tige droite, non ramifiée et très rude au toucher, beaucoup plus grande que celle des autres espèces non ramifiées (E. variegatum et E. scirpoides) et dont le diamètre atteint jusqu’à 0,8 cm.
Feuilles de la tige réunies en gaines non renflées, gris cendré et bordées de 2 lignes noires. Les nombreuses pointes libres de la gaine semblent absentes la plupart du temps, ce qui lui donne un aspect différent des autres prêles non ramifiées.
Sporanges portés sur un épi terminal de 1,5 cm de longueur, presque sessile

adj. – Porté directement sur l’axe sans pédoncule.

, ovale et surmonté d’un petit capuchon pointu.
Au Québec, on la retrouve au nord jusqu’à l’île d’Anticosti. Cette espèce pousse dans plusieurs types d’habitats ombragés, où le sol est généralement humide.
La prêle d’hiver portait anciennement le nom de prêle des tourneurs en raison de son utilisation par nos ancêtres pour polir les pièces de bois. En effet, ses tiges comportent jusqu’à 41 % de silice! Comme d’autres prêles (E. arvense et E. palustris), elle contient de la nicotine.