Port
Tige
Feuille
Sporange
Carte
Infos
Prêle des prés
Meadow horsetail
Equisetum pratense Ehrhart
Équisétacées
Prêle à tige 1 fois ramifiée, atteignant 35 cm de hauteur. Rameaux plus délicats que ceux de la prêle des champs.
Tige photosynthétique à rameaux simples

adj. – Se dit d’une feuille dont le limbe n’est pas divisé par des échancrures profondes ou des folioles.

bien étalés à l’horizontale. Cavité centrale équivalant à la ½ du diamètre de la tige, et valléculaires petites, mais visibles à l’œil nu.
Feuilles de la tige réunies en gaines non renflées de couleur blanchâtre terminées par une douzaine de pointes libres blanches munies d’une fine ligne brune au centre. Les gaines des rameaux sont terminées par 3 courtes pointes libres triangulaires.
Sporanges portés sur un épi ovale et allongé, non surmontés par un capuchon, terminant la tige fertile d’abord beige, puis photosynthétique. Épis présents au début de la saison seulement.
Beaucoup moins répandue que la prêle des champs, la prêle des prés se retrouve sur tout le territoire du Québec jusqu’au 58e parallèle, dans les sols calcaires, riches et humides, et davantage en forêt qu’en prairie (contrairement à ce que son nom indique).
La prêle des prés peut être confondue avec la prêle des champs, qu’on retrouve dans les mêmes habitats. On peut cependant la distinguer par l’examen des rameaux et des feuilles. Les rameaux sont davantage étalés à l’horizontale chez la prêle des prés. La gaine de la tige est munie de pointes libres brunes chez la prêle des champs tandis que celles de la prêle des prés sont bordées de blanc. De plus, la gaine des rameaux porte souvent 4 pointes longues chez la prêle des champs, plutôt que 3 pointes triangulaires courtes chez la prêle des prés.